Né le 10 juillet 1928, Bernard Buffet est un célèbre peintre français se particularisant pour sa maîtrise de l’expressionnisme. Dès son enfance, il n’a connu que du succès. Et même après nous avoir quittés en 1999, la splendeur de ses œuvres ne s’est jamais éteinte. Ce peintre expressionniste reconnu aux quatre coins du monde a laissé derrière lui toute une collection à couper le souffle : environ 8 000 œuvres dont la plupart d’entre elles sont stockées dans un musée portant son nom au Japon.

Bernard Buffet et l’expressionnisme

Bernard Buffet s’est initié à la peinture dès l’âge de 10 ans après avoir été renvoyé du Lycée en 1939. Du coup, pour apprendre à dessiner, il a suivi quelques apprentissages à Paris et Parefeuille. Au fil du temps, il a su développer ses potentiels en réalisant ses premières toiles  qui lui ont permis de gagner le titre de meilleur peintre français figuratif de l’après-guerre. À vrai dire, le secret de ses splendides œuvres réside surtout dans sa capacité de mettre en évidence des sujets tragiques via des personnages pointilleux. Il a surtout insisté sur les couleurs sombres afin que les gens puissent mieux capter les messages qu’il souhaite diffuser à travers ses œuvres. En admirant ses arts, on peut directement sentir ses craintes de la vie. Bernard Buffet adorait accentuer la peine et le chagrin par le biais des personnages qu’il retraçait dans ses chefs-d’œuvre. Les visages de ces personnages étaient souvent remplis de fronts irrités et de cheveux raides. Par rapport à l’art pictural des autres artistes peintres, celui de Bernard Buffet se particularise pour ses lignes droites et sèches. Ses talents incroyables ont fait de lui l’un des plus célèbres artistes peintre du fauvisme au monde, un mouvement artistique pictural français. Outre l’autoportrait, son art de l’expressionnisme s’est illuminé sur ses tableaux de figures, natures mortes, personnages nus, intérieur, paysages, etc. Pour savourer ses plus belles œuvres, vous pouvez visiter estades.com/shop/bernard-buffet/.

Les célèbres tableaux de Bernard Buffet de 1940 à 1959

Le tout premier tableau réalisé par Bernard Buffet, l’artiste expressionniste représente un autoportrait. Puis, au cours de l’année 1947, le jeune peintre réalisa plusieurs toiles notamment Deux hommes nus, Femme au poulet, Femme au poêle. Un an plus tard, il acheva d’autres tableaux très intéressants dont le Lapin et casserole rouge, le Buveur, Piéta, nature morte à la casserole et carafe à bec. Au fil du temps, Bernard Buffet n’a cessé de séduire les gens par le biais des œuvres remarquables, comme Artist in his studio, Still life with fish II, La barricade qui sont toutes réalisées en 1949 ; la casserole rouge en 1951 ; nature morte aux chaudrons en 1952, Le travesti, Tête de femme et Les Moulins en 1953 ; Visconti en 1954 ; Les cirque : Deux clowns, Tete the clown, Le sommeil d’après courbet, Le cirque, Nature Morte, Acrobate à la bicyclette, A voyages fantastique et Petit flower en 1955 ; Montagne Sainte-Victoire en 1958 ; Le coq en 1959.

Les sublimes toiles de Bernard Buffet de 1960 à 1999

Très prolifique, Bernard Buffet a réalisé d’autres œuvres éblouissantes avant sa disparition tragique en 1999. Bravo Jo Jo et Violonist furent réalisées en 1960 ; l’année suivante, il mit au point Ayez pitié et Paravent : Les instruments de musique. Deux ans plus tard, Venise, Piazzetti San Marco, Gazelle, Départ pour la pêche, L’embouchure et de l’Odet et le Clocher de Sauzon virent le jour. Bateau de pêche fut achevée en 1963. Au cours de cette année, il finit deux belles toiles notamment Oiseau et le Museum : Le papillon rouge. En 1964, Bernard Buffet réalisa Tête d’écorché, Bref and Wine, Le papillon rouge et jaune et Le papillon vert. Même atteint de l’Alzheimer, ce peintre expressionniste n’a cessé de peindre des extraordinaires tableaux jusqu’au moment où il n’en pouvait plus en 4 octobre 1999 en mettant fin à sa vie : Jeux de dame en 1970 ; Il de Brehat en 1973 ; Environs de Lannion en 1974 ; Sainte-Marie, le petit château, Yvonne en 1975 ; Annabel en 1978 ; Nature Morte à l’étoile de mer et aux coquillages, Maisons dans la campagne et Le Voilier en 1982 ; Vanité au crâne en 1985 ; Saint-Tropez, le port en 1993 ; Mycanos au pot en 1995 ; Saint-Pierre de Montmartre et le Sacré-Cœur en 1996 ; Maison au bord de l’eau, Le château de la Baume en 1997 ; Le grand bouquet, La Mort #5 en 1999.